Un hiver branché?

.

Comme vous le savez tous, qui dit températures froides dit aussi qu’il faut s’habiller plus chaudement pour maintenir correctement le niveau de la température de notre corps. Malheureusement, nos voitures ne peuvent pas mettre une p’tite laine donc, il faut prendre les moyens pour s’assurer qu’elles partent bien en hiver.

Tel que je l’ai mentionné dans ma chronique du mois de novembre portant sur les huiles à moteur, lorsque vous éteignez le moteur, l’huile se stabilise. Par gravité, elle redescend du circuit de graissage et lorsque vous redémarrez la voiture, ça prend alors un certain temps à l’huile pour remonter tout le circuit. Par temps froid, cela prend encore plus de temps ! D’où l’avantage d’utiliser un chauffe-moteur.

En effet, celui-ci permet à l’huile de conserver sa viscosité afin de lui permet de réagir plus rapidement et de protéger immédiatement les pièces de votre moteur lors du démarrage, et ce même par froids extrêmes. Qui dit moins de résistance (moins de frottements), dit économies d’essence ! En installant un chauffe-moteur, non seulement vous faites du bien à votre portefeuille, mais vous contribuez également au respect de l’environnement.

Quand votre véhicule démarre à froid, l’ordinateur de la voiture, à l’aide du capteur de température, ajuste le mélange air essence en augmentant la quantité d’essence pour faire réchauffer le véhicule. Cette opération se fait automatiquement par l’ordinateur. Dès que ce dernier enregistre le signal du capteur pour dire que le liquide de refroidissement a atteint une certaine température l’ajout d’essence se termine.

Imaginer maintenant la même situation avec un chauffe-moteur, la température du moteur sera atteinte plus vite, donc l’ordinateur n’aura pas besoin d’ajuster le mélange air essence à la hausse aussi longtemps qu’il le ferait sans chauffe-moteur.

Selon une étude réalisée par le CAA-Québec en collaboration avec l’Agence de l’efficacité énergétique du Québec, préchauffer le moteur en le branchant trois heures avant le démarrage permet, dans le meilleur des cas, de réduire la consommation d’essence de 15 %, particulièrement si le véhicule est utilisé pour de courts trajets (moins de 20 km). De plus, les résultats de l’étude démontrent que les bénéfices sont constatables lorsque la voiture est branchée à partir de -5 ° C.

Pour ma part, j’utilise une minuterie pour mon chauffe-moteur que je règle pour qu’il entre en fonction trois heures avant mon départ, à tous les jours jusqu’au printemps quand les températures recommencent à être plus élevées ! Un chauffe-moteur vaut vraiment son investissement pour économiser sur l’essence, préserver la mécanique générale du véhicule, faire attention à l’environnement et, en prime, dégivrer les vitres plus rapidement en réchauffant l’habitacle sans tarder.

Les différents types de chauffe-moteur

Il y a différents types de chauffe-moteur sur le marché : ceux qui sont installés dans le bloc moteur (les plus populaires), ceux qui sont aimantés (ils sont fixés à l’extérieur du bloc moteur) et ceux qui sont collés au niveau de la panne à huile.

De manière généralement, ils ont tous la même fonction, mais à des degrés différents. Personnellement, je préfère celui qui est installé dans le bloc moteur. Je ne dis pas que les autres ne sont pas bons, mais c’est ma préférence personnelle tout simplement !

Tous les blocs moteurs sans exception devraient être installés par des professionnels ! Particulièrement ceux qui sont dans le bloc moteur. Il ne faut pas oublier que certains véhicules sont vendus avec un chauffe-moteur intégré. Référez-vous à votre manuel du propriétaire ou chez votre concessionnaire pour faire sortir le fil de branchement.

Bon hiver

. Comme vous le savez tous, qui dit températures froides dit aussi qu’il faut s’habiller plus chaudement pour maintenir correctement le niveau de la température de notre corps. Malheureusement, nos voitures ne peuvent pas mettre une p’tite laine donc, il faut prendre les moyens pour s’assurer qu’elles partent bien en hiver. Tel que je l’ai mentionné dans ma chronique du mois de novembre portant sur les huiles à moteur, lorsque vous éteignez le moteur, l’huile se stabilise. Par gravité, elle redescend du circuit de graissage et lorsque vous redémarrez la voiture, ça prend alors un certain temps à l’huile pour remonter…

Passage en revue

Note de l'utilisateur 4.53 ( 3 votes)

À propos Éric Duquette

Ayant travaillé pendant plus de 25 ans dans le domaine automobile. M. Duquette a occupé plusieurs postes dans le domaine allant de l’esthétique automobile à directeur adjoint au service.

Laisser une réponse

x

Check Also

Immobilier : trucs pour avoir un discours qui influence

      À l’époque de la Grèce antique, tout homme influent devait maîtriser l’art ...

Motiver son jeune pour l’école

Avec ses beaux jours et sa belle température, mai est le temps de l’année où ...

Jamais trop tard pour investir en immobilier?

      Vous avez 70 ans et vous vous demandez s’il est encore temps ...

Magazine Vie Familiale

Inscrivez-vous !

Pour ne rien manquer de nos nouveaux articles & nos dossiers spéciaux! *

 

Inscription infolette
Envoi

 

*La fréquence d’envoi de nos infolettres est aux 2-3 semaines