Trois étapes pour des changements alimentaires réussis!

Plusieurs d’entre vous sont sensibilisés à l’importance de prendre en main votre santé. Que ce soit pour assurer vos vieux jours, une retraite paisible ou simplement pour vivre les prochaines années au sommet de vos possibilités grâce à une énergie toujours renouvelable et une santé optimale.

Plusieurs d’entre vous le savent toutefois, nombreux sont ceux qui ne passent pas à l’action.

L’alimentation et l’activité physique sont les deux grands axes qui nous viennent en tête lorsqu’on parle de santé.

Passer de sédentaire à un peu plus actif est déjà un grand pas pour plusieurs. Marcher régulièrement, danser, aller au gym ou courir, ce sont là des options parmi tant d’autres. Mais quand on pense à améliorer notre alimentation, on se demande par où commencer. Et se rendre à la librairie pour consulter quelques ouvrages n’arrangent pas les choses tellement la variété de régimes miracles est grande et les principes souvent contradictoires !

J’ai longtemps prôné la connaissance et l’information. Je le fais toujours auprès de mes clients. Je crois profondément qu’il faut comprendre ce qui se passe en nous pour mieux passer à l’action. Toutefois, je me rends compte aujourd’hui que la connaissance n’est pas tout.

Combien sommes-nous à nous arrêter dans un établissement de restauration rapide sur la route, même si l’on connaît la piètre qualité des aliments transformés qui y sont servis ainsi que la quantité de mauvais gras et de sucre qui se trouvent dans nos petites boîtes de carton ?

Nos nombreuses connaissances ne nous garantissent malheureusement pas des changements de comportements. C’est encore plus vrai pour l’alimentation parce que notre relation à la nourriture est profondément affective. Et, lorsqu’on parle de sentiments, la raison ne fait pas le poids !

Comment fait-on pour se libérer de cet attachement afin d’effectuer les changements alimentaires qu’on sait bénéfiques pour notre santé ?

1— Respectez votre rythme 

Si votre voisine a fait le grand ménage de son garde-manger et est devenue crudivore du jour au lendemain sans aucun problème, ce n’est pas nécessairement la voie à prendre pour vous.

C’est important de s’écouter et de se respecter. Peut-être avez-vous déjà tenté un de ces régimes miracles qui vous coupaient d’un coup de tous vos aliments préférés ? Avez-vous tenu longtemps ?

Les changements drastiques ouvrent la porte à des réactions tout aussi extrêmes comme manger un pot de crème glacée au complet après une semaine de diète restrictive.

Mieux vaut y aller doucement en ajoutant tranquillement ce qui nous est bénéfique. Le ménage se fera sans que vous en ayez conscience et les aliments qui ne vous servent plus perdront leur place dans votre assiette.

Les nutriments qui se trouvent dans la « vraie » nourriture, celle que votre arrière-grand-mère pourrait reconnaître, vous donneront de l’énergie, vous feront sentir plus léger, plus allumé. Ce merveilleux nouvel état vous propulsera de l’avant, vers encore plus de verdure, d’aliments frais et entiers, vers la santé optimale, un chou de Bruxelles de plus à la fois. Vous ne regretterez même pas les aliments qui vous faisaient tellement saliver; comment avoir envie de ce qui nous ralentit et nous écrase ?

2— Respectez votre corps

Vous aurez compris que le thème est le respect. Si l’on prend son temps pour faire des changements alimentaires durables, c’est pour convaincre notre cerveau, une bouchée à la fois, pour le rééduquer en douceur. Maintenant, il faut aussi être à l’écoute de son corps.

On a la chance d’être un laboratoire ambulant. C’est triste de se rendre compte que la grande majorité des scientifiques naturels que nous sommes commence une expérimentation sans prendre de notes ou même faire un retour sur les résultats obtenus. Je vous invite à faire le contraire.

Vous savez, il n’existe pas deux corps qui réagissent exactement de la même façon à un aliment. Notre ADN ainsi que notre environnement dictent nos réactions digestives.

Les médias nous bombardent d’articles sur les super aliments. « Mangez plus de chia, plus d’huile de coco, plus de baies de goji!» Ils n’ont pas tort. Ces aliments sont des bombes de nutriments : hyper concentrés en vitamines, minéraux et antioxydants dont vos cellules raffolent. Je préfère toutefois vous prévenir qu’ils n’auront peut-être pas l’effet recherché sur vous. Ce n’est pas parce qu’un jeans a une coupe à tout casser et une fibre d’excellente qualité qu’il vous ira comme un gant !

Mais, alors, comment savoir si vous devez devenir végétarien, manger Paléo, couper les produits laitiers ou vous alimenter sans gluten ? Vous devez le tester, tout simplement. Et, prendre des notes !

Soyez le scientifique attentif et minutieux dont votre corps a besoin. Usez au maximum de ce laboratoire que votre organisme est. Notez tout sentiment d’énergie, de fatigue, de faim, de satiété que vous ressentez. Écrivez tous les ballonnements, les gaz, les rougeurs et les boutons sur la peau que vous remarquez. Ne laissez pas de côté les douleurs, l’inflammation ou les courbatures. Soyez à l’affût.

Soyez présent pour votre corps, pour cette merveilleuse machine qui vous permet, jour après jour, de réaliser toutes vos tâches, vos projets et vos désirs. Respectez-le en l’écoutant et en lui donnant ce qu’il demande.

Si vous le faites bien, vous risquez de l’entendre hurler famine, car il sera en manque de nutriments, de minéraux, de vitamines, d’eau, de bons gras ou de protéines. Si vous êtes attentif, vous aurez la tâche simple : celle d’offrir à votre organisme les aliments qui lui font du bien, tout simplement. Mon petit doigt me dit que ce ne sera pas de la poutine, de la pizza ou du pain blanc !

3— Respectez vos désirs et engagements

Ce n’est pas facile de faire des changements alimentaires. Même si l’on y va doucement et qu’on est à l’écoute de soi. Il arrive souvent où ce désir de changement se fait tard; après que le mal ait été fait ou après qu’une dépendance ait été créée.

Le sucre est un exemple. Les édulcorants et les conservateurs artificiels aussi. On n’a qu’à penser aux fameuses boissons gazeuses diètes ou au msg contenu dans la plupart des sauces que vous aimez tant. Ces produits viennent stimuler excessivement votre cerveau qui ne peut qu’en redemander, encore et encore.

Il vous faut donc vous attacher à vous-même, à vos désirs, solidement. Quelle est cette grande vision que vous portez en vous ? Vous faites des changements alimentaires pour perdre du poids, pour vous soulager de vos douleurs, pour rétablir les connexions éteintes dans votre cerveau ? Vous désirez être fier de vous, vous sentir solide dans le regard des autres ? Pour ne pas souffrir du cancer comme votre sœur ?

On a tous une raison profonde de faire des changements et elle est habituellement le meilleur levier qu’on possède pour les réaliser avec succès. 

Engagez-vous à la respecter. Engagez-vous à devenir la personne que vous voyez les yeux fermés. Vous avez tout ce qu’il faut pour le faire et vous êtes le seul responsable de votre succès. Personne n’a à cœur votre santé autant que vous et personne d’autre que vous ne possède cette grande vision. Votre état est entre vos deux mains. Sachez le voir et avoir assez de clarté d’esprit pour noter vos comportements de déni.

«C’est vrai, dans le fond, est-ce que je mérite vraiment toute cette énergie? – Est-ce que je mérite vraiment de me libérer de mes douleurs pour monter le Machu Picchu? C’est ridicule de vouloir prendre 15 kg pour sentir le regard de mon conjoint me déshabiller des yeux avec envie; c’n’est tellement pas important! »

Votre cerveau est si développé que vous risquez même de ne pas vous rendre compte que vous niez vos propres désirs.

Alors, prenez tout de suite un bout de papier. Fermez les yeux. Voyez clairement la personne que vous désirez être, la santé que vous souhaitez. Regardez ce que ce nouvel état vous amène, jusqu’aux plus petits détails. Écrivez. Tout.

Relisez ensuite cette grande vision que vous avez pour vous-même chaque jour, à chaque verre de boisson gazeuse que vous aurez échangé pour de l’eau, à chaque jus vert qui passera de moins en moins de travers ou à chaque repas que vous aurez passé sans produits laitiers.

Célébrez chacune de ces victoires, car elles vous transportent toutes vers votre grande vision.

À votre santé, avec tout mon respect !

Plusieurs d’entre vous sont sensibilisés à l’importance de prendre en main votre santé. Que ce soit pour assurer vos vieux jours, une retraite paisible ou simplement pour vivre les prochaines années au sommet de vos possibilités grâce à une énergie toujours renouvelable et une santé optimale. Plusieurs d’entre vous le savent toutefois, nombreux sont ceux qui ne passent pas à l’action. L’alimentation et l’activité physique sont les deux grands axes qui nous viennent en tête lorsqu’on parle de santé. Passer de sédentaire à un peu plus actif est déjà un grand pas pour plusieurs. Marcher régulièrement, danser, aller au gym…

Passage en revue

Note de l'utilisateur 4.68 ( 3 votes)

À propos Madeleine Wera-Bussière

Madeleine guide les femmes et leur famille vers l'atteinte de leurs objectifs de santé avec une vision à 360° de tout ce qui affecte, de près ou de loin, leur état. Elle croit profondément que la santé est notre plus grande richesse et qu'il faut y investir tous les jours pour qu'elle nous ouvre les portes de tous les possibles. Son coaching personnalisé guide ses clients, pas à pas, vers une meilleure version d'eux-mêmes, plus légère et énergique.

Laisser une réponse

x

Check Also

Immobilier : trucs pour avoir un discours qui influence

      À l’époque de la Grèce antique, tout homme influent devait maîtriser l’art ...

La médecine alternative provenant du coeur

« C’est au Café « Les Allumé(e)s » à Ste-Thérèse que nous nous sommes donné rendez-vous.  Un endroit ...

Écoutez votre voiture, elle vous parle!

Roulement de roue   Mais qu’est-ce qu’un roulement de roue me direz-vous ? Je ne vous ...

Magazine Vie Familiale

Inscrivez-vous !

Pour ne rien manquer de nos nouveaux articles & nos dossiers spéciaux! *

 

Inscription infolette
Envoi

 

*La fréquence d’envoi de nos infolettres est aux 2-3 semaines