Comment gérer la consommation de sucre en famille

 

On le sait, les enfants et le sucre, c’est une grande histoire d’amour. Les récompenses sucrées font sourire, même à l’école.

Pourtant, et on en est bien conscients, le sucre n’est pas l’ami de notre système. Sa consommation crée de l’inflammation, joue avec la masse adipeuse et finit par causer bien des soucis de santé.

S’en libérer n’est pas chose simple, loin de là. On l’aime tellement qu’il est difficile de s’imaginer vivre sans le plaisir et la douceur qu’il nous procure, expert à exciter nos terminaisons nerveuses qu’il est !

Il existe bien des raisons pour se libérer du sucre et bien d’autres qui expliquent les défis que ça représente. Vous les expliquer en détail n’est pas la visée de cet article. Je donne d’ailleurs un webinaire sur le sujet et donc me limiterai simplement à vous donner trois trucs qui vous permettront de mieux gérer le sucre dans la famille afin de limiter les dégâts sans, toutefois, renoncer à la douceur et faciliter la vie à nos chers enfants qui sont pris avec cette dépendance dès un jeune âge.

Trois trucs facile pour gérer le sucre en famille

 

1- Dormez 

À poings fermés si possible ! C’est plus facile à dire, qu’à faire, je vous le donne.

Pour vos enfants, ça ne devrait pas causer trop de problèmes, à moins d’avoir de la difficulté à les mettre au lit. Si leur sommeil vous inquiète, faites le tour de leur chambre afin d’enlever toute luminosité qui pourrait venir perturber leur cycle de sommeil ainsi que les ondes trop près de leur tête lorsqu’ils dorment. Leur lampe de chevet pourrait être débranchée tous les soirs par exemple.

Si vous dormez mal et êtes constamment fatigué, votre corps va chercher de l’énergie, habituellement sous forme de sucre (ou de caféine qui, tôt ou tard, vous ramènera vers le sucre).

Tentez de mettre la tête sur l’oreiller une heure plus tôt et voyez l’impact que ça aura sur vos envies de sucre. Vous faire une routine de coucher pourrait être un bon outil pour vous.

2- Changez la routine de fin de repas de la famille

Le défi auquel on s’attaque lorsque l’on veut limiter le sucre est qu’il fait partie de notre routine. Le dessert tient une part intégrante dans le repas, pour vous autant que pour les petits. C’est la routine réconfortante qui fait travailler notre cerveau reptilien (qui n’aime pas le changement et qui recherche la stabilité). C’est lui qui est en cause chaque fois que vous faites un pas vers l’arrière après avoir osé le changement.

Ce que je vous propose, c’est de vous trouver un nouveau rituel de fin de repas. Faites aller vos méninges, demandez l’avis aux enfants. Ils savent nous surprendre par leur créativité ! Ce pourrait être quelque chose à boire (comme une tisane), mais ce pourrait être aussi un nouveau rituel de partage, un jeu de société, etc. N’importe quoi qui comblerait un besoin de réconfort en vous.

3- Trouvez ce qui se cache derrière les envies de sucre

Vous est-il déjà arrivé d’ouvrir le frigo à la recherche de quelque chose à grignoter, alors que vous n’aviez pas faim ? En fait, c’est faux. Vous aviez faim; d’amour, d’amusement, de rire, de caresse, de stimulation, de défi, de sommeil, etc.

Vous aviez faim pour quelque chose de sucré puisque c’est le sucre qui vient stimuler vos hormones de bonne humeur. C’est la façon qu’a trouvée votre corps de vous lancer un message. Celui-ci n’est pas toujours un véritable besoin nutritionnel. C’est votre âme qui nécessite qu’on l’écoute et lui accorde de l’attention.

Alors, que se cache-t-il derrière vos envies (ou celles de vos enfants) de sucre ? Avez-vous besoin d’air, d’eau, de mouvement ? Commencez par répondre à ça et vous verrez vos pulsions sucrées diminuer.

Si votre dépendance au sucre est grande et vous fait vivre des montagnes russes, je vous invite à communiquer avec moi afin que je vous propose la meilleure voie à prendre pour vous en libérer pour de bon.

 

À propos Madeleine Wera-Bussière

Madeleine guide les femmes et leur famille vers l'atteinte de leurs objectifs de santé avec une vision à 360° de tout ce qui affecte, de près ou de loin, leur état. Elle croit profondément que la santé est notre plus grande richesse et qu'il faut y investir tous les jours pour qu'elle nous ouvre les portes de tous les possibles. Son coaching personnalisé guide ses clients, pas à pas, vers une meilleure version d'eux-mêmes, plus légère et énergique.

Laisser une réponse

x

Check Also

La médecine alternative provenant du coeur

« C’est au Café « Les Allumé(e)s » à Ste-Thérèse que nous nous sommes donné rendez-vous.  Un endroit ...

Motiver son jeune pour l’école

Avec ses beaux jours et sa belle température, mai est le temps de l’année où ...

Le stress scolaire: point de vue d’une ado

Le stress scolaire chez les jeunes   Bonjour à vous collègues étudiants. Vous êtes-vous déjà ...

Magazine Vie Familiale

Inscrivez-vous !

Pour ne rien manquer de nos nouveaux articles & nos dossiers spéciaux! *

 

Inscription infolette
Envoi

 

*La fréquence d’envoi de nos infolettres est aux 2-3 semaines