Comment reprendre le contrôle

 

 

Il est normal dans certaines situations de se laisser prendre au jeu et de s’abandonner à ses émotions. Le danger est de se laisser entraîner dans une spirale ou se laisser entraîner vers une escalade communicationnelle et conflictuelle avec son enfant. Au lieu de résoudre la problématique, celle-ci est alors empirée.

 

Toujours, dans le cadre de vous enseigner quelques techniques d’éducation non punitives, je vous offre le dernier volet de la théorie. Le mois prochain, je vous présenterai 3 exemples d’utilisation des techniques.

 

Les techniques éducatives non punitives qui permettent de reprendre le contrôle

 

1- La diversion :

 

Le but est de déstabiliser l’autre. De détourner son centre d’attention vers autre chose, vous permettant ainsi de briser le momentum et de reprendre le contrôle de la situation. Voici quelques moyens

  • ouvrir et fermer les lumières telles que le faisaient les professeurs à l’école pour obtenir l’attention de tous.
  • Chanter, danser, siffler, jouer du chaudron ou faire le singe !
  • Applaudir sans raison
  • Garder le silence
  • Sortir de la pièce brusquement, attendre 30 secondes et y revenir de la même façon
  • Bref, n’importe quoi qui sorte de l’ordinaire afin de déstabiliser les enfants.

 

Dans quelles situations :

 

En cas d’escalade communicationnelle, en cas de désaccord, lorsque l’on ne vous écoute plus, quand il y a une argumentation.

 

 

2- Substitution du stimulus ou modifier le déclencheur :

 

Lorsque vous « sentez » se pointer une crise, évitez-là et reprenez tout de suite le contrôle de la situation en modifiant l’élément déclencheur de la crise. Par exemple, si votre enfant fait la crise le matin lorsqu’arrive le temps de s’habiller, vous pourriez utiliser l’un des moyens suivants :

 

  • Par le jeu : Jean dit
  • Lancer un défi : Je gage que tu n’est pas capable de…
  • Faire une course : Le premier qui…
  • Faire le clown : Ex. : habiller l’enfant en mettant ses bas dans les mains.
  • Utiliser la psychologie inversée : cela consiste à dire à l’enfant de faire l’inverse de ce que l’on voudrait qu’il fasse, afin qu’il fasse le contraire, c’est-à-dire ce qu’on voulait qu’il fasse à la base.
  • Lancer un SOS : demander l’aide. Les enfants adorent rendre service.
  • Créer une urgence : Simuler que nous vous êtes en retard pour obtenir sa coopération plus rapidement.

 

 

Dans quelles situations :

 

En cas de crise, lorsque le temps presse, lorsque vous souhaitez stimuler sa coopération.

 

 

3- Tondeuse

 

Couper l’emprise de ses insultes ou de ses arguments en reconnaissant ou en énonçant le point vous-même à l’avance.

 

 

Dans quelles situations :

 

Dans les cas d’argumentation, si l’on vous insulte, etc.

 

 

4- Time-out :

 

Les « time-out » sont utilisés dans le sport, par les équipes et les arbitres afin de prendre une pause pour mieux orienter sa stratégie. Je recommande régulièrement à mes clients de s’autoriser entre parents et enfants à avoir recours aux « time-out » lorsque la situation semble vouloir se dégrader. La règle est simple. Le premier des deux (enfants ou parents) qui constate que la situation se détériore au lieu de s’améliorer est autorisé à faire un « time-out » et a la priorité d’expression. Étonnamment, les jeunes sont (de l’aveu même des parents) de bien meilleurs arbitres que les parents.

 

 

Dans quelles situations :

 

En cas d’escalade communicationnelle, en cas de désaccord, lorsque l’on ne vous écoute plus, quand il y a une argumentation.

 

 

 

 

 

Laisser une réponse

x

Check Also

Immobilier : trucs pour avoir un discours qui influence

      À l’époque de la Grèce antique, tout homme influent devait maîtriser l’art ...

La médecine alternative provenant du coeur

« C’est au Café « Les Allumé(e)s » à Ste-Thérèse que nous nous sommes donné rendez-vous.  Un endroit ...

Écoutez votre voiture, elle vous parle!

Roulement de roue   Mais qu’est-ce qu’un roulement de roue me direz-vous ? Je ne vous ...

Magazine Vie Familiale

Inscrivez-vous !

Pour ne rien manquer de nos nouveaux articles & nos dossiers spéciaux! *

 

Inscription infolette
Envoi

 

*La fréquence d’envoi de nos infolettres est aux 2-3 semaines