image illustrant la relation de confiance avec son ado

Créer un lien de confiance avec ses enfants

 

 

La confiance est un Sentiment de sécurité, d’assurance ou d’espérance ferme inspiré par quelqu’un ou quelque chose. C’est également un sentiment qui se mérite au fils du temps ou des actions que l’on pose.

J’ai rencontré de nombreux parents pour du coaching familial qui m’ont avoué avoir le désir caché qu’un jour, dans un futur plus lointain, leurs enfants aient assez confiance en eux pour avoir le réflexe de les consulter en cas de besoin.

L’éducation est un facteur important dans la vie d’un enfant, mais ce sont vos relations interpersonnelles et vos communications qui seront les plus déterminantes pour bâtir et maintenir un lien de confiance avec celui-ci.

Rassurez-vous, il n’est jamais trop tard pour commencer. En effet, au fil du temps, nous faisons tous régulièrement connaissance avec de nouvelles personnes. Certaines d’entre elles finissent par devenir des amies et parfois même des amis dignes de confiance.

Si vous désirez, vous aussi, travailler votre lien de confiance avec vos enfants, vos ados ou vos jeunes adultes, voici 12 trucs à mettre en pratique dès maintenant. Cette liste n’est pas exhaustive, mais vous offre une bonne base à partir de laquelle vous êtes libres de construire votre lien de confiance mutuel.

1Dès son plus jeune âge, offrez-lui 5 à 10 minutes de votre temps par jour (juste pour lui). Ne soyez pas avare de ce temps si la situation le demande. Exemple : reconduire votre enfant à l’école à pied, ou arriver d’avance à l’école et attendre avec votre enfant dans la voiture que la cloche sonne. Bordez votre enfant le soir ou allongez-vous quelques minutes avec lui. Profitez de l’occasion pour vous intéresser à lui. Par exemple, questionnez-le sur sa journée, comment était-elle? Qu’a-t-il aimé le plus (ou le moins)? Comment se sont déroulées ses activités?

2Dites-lui la vérité sans tout révéler. Vous cachez quelque chose dans votre dos…répondez honnêtement. Par exemple, expliquez-lui que c’est une surprise et que vous ne pouvez pas lui montrer tout de suite ce qui se cache dans votre dos.  Vous pouvez également répondre : «  Ça concerne les adultes, ce n’est pas pour les enfants » . Bref, donnez-lui une explication sans nécessairement tout dévoiler.

3Respectez sa vie privée. Cognez toujours avant d’entrer dans sa chambre, par exemple.

 

4Faites-le participer à certaines décisions. Exemple : choix pour le souper, choix de la déco de sa chambre, activité à faire durant la fin de semaine ou les vacances, etc.

5Faites confiance aux choix de votre enfant. Si sa coiffure vous déplaît ou son habillement vous surprend (tant que ça demeure acceptable), ce n’est pas grave! Votre enfant a besoin de se sentir accepté par ses paires et l’apparence physique est très importante quand vient l’adolescence. L’important c’est que votre enfant se sente bien dans sa peau. Vous devez cependant fixer des limites claires à votre enfant. Exemple : pas de tatouages, pas de piercing, pas de cheveux colorés, vêtements déchirés ou trop sexy, etc.

6Prenez vos distances et apprenez à laisser aller, mais demeurez toujours disponible pour votre enfant s’il vous demande de l’aide. Souvenez-vous lorsque vous étiez vous-même enfant! Laissez-les résoudre leurs problèmes à leur façon.

7Soyez honnêtes. Vous ne savez pas tout sur tous les sujets. Vous pouvez par contre vous informer et proposer à votre enfant de le faire avec lui.

8Partagez votre expérience sans être moralisateur. Vous avez pris de l’alcool, vous avez déjà fumé un joint, dites-le-lui. Ne révélez pas tout! Tout de même J.

9Recherchez son opinion. Permettez-lui de décider de façon autonome. Par exemple, laissez-le décider quand et où étudier, quelle activité faire après l’école ou l’heure du couvre-feu. Cependant, certaines décisions doivent être non négociables: c’est au parent de fixer les limites, pour protéger la santé, la sécurité et le bien-être de leur enfant, à tout âge. Par exemple, votre enfant doit être à la maison au plus tard pour 22 h.

10Mettez de côté votre embarras et faites savoir à votre ado qu’il peut échanger avec vous sur la sexualité, une discussion ouverte peut l’aider à avoir une expérience sécuritaire et peut-être à retarder un peu sa première relation. Il en va de même si votre enfant vous fait des aveux, n’abusez pas des remontrances et des punitions. Faute avouée n’est-elle pas à demi pardonnée ?

11Partagez vos émotions. L’idée est de montrer à votre ado que vous n’êtes pas seulement un parent, mais aussi un être humain. Il peut vous arriver parfois d’éprouver de la colère, de l’angoisse, ou vivre des moments difficiles. Peut-être aura-t-il assez confiance pour partager ses émotions, ses angoisses ou ses difficultés avec vous.

12Organisez des repas en famille, au minimum, une à deux fois par semaine. L’horaire du CÉGEP ou de l’Université ne le permet pas toujours alors, créer ces occasions. Profitez de ce temps pour en connaître plus sur votre enfant (ses goûts, ses passions, ses opinions, etc.)

 

    La confiance est un Sentiment de sécurité, d’assurance ou d’espérance ferme inspiré par quelqu’un ou quelque chose. C’est également un sentiment qui se mérite au fils du temps ou des actions que l’on pose. J’ai rencontré de nombreux parents pour du coaching familial qui m’ont avoué avoir le désir caché qu’un jour, dans un futur plus lointain, leurs enfants aient assez confiance en eux pour avoir le réflexe de les consulter en cas de besoin. L’éducation est un facteur important dans la vie d’un enfant, mais ce sont vos relations interpersonnelles et vos communications qui seront les plus déterminantes…

Passage en revue

Note de l'utilisateur Soyez le premier ou la première !

À propos Caroline Séguin

En plus d'avoir fondé A+ Coaching au printemps 2011, Caroline signe des chroniques mensuelles pour les trousses éducatives des Entreprises Tuladi INC.. Certains de ses textes ont également été publiés par le magazine Bébé. Il lui arrive également d’être consulté à titre d’expert par les magazines Yoppa! et Enfants Québec. Enfin, Caroline est à la tête de la création du magazine Vie Familiale qui a vu le jour en avril 2014.

Laisser une réponse

x

Check Also

Immobilier : trucs pour avoir un discours qui influence

      À l’époque de la Grèce antique, tout homme influent devait maîtriser l’art ...

Écoutez votre voiture, elle vous parle!

Roulement de roue   Mais qu’est-ce qu’un roulement de roue me direz-vous ? Je ne vous ...

Le stress scolaire: point de vue d’une ado

Le stress scolaire chez les jeunes   Bonjour à vous collègues étudiants. Vous êtes-vous déjà ...

Magazine Vie Familiale

Inscrivez-vous !

Pour ne rien manquer de nos nouveaux articles & nos dossiers spéciaux! *

 

Inscription infolette
Envoi

 

*La fréquence d’envoi de nos infolettres est aux 2-3 semaines