Fleurs comestibles pour vos assiettes cet été

Dans quelques jours, les marchés extérieurs regorgeront de gens à la recherche de fleurs, de plantes, d’arrangements floraux et accessoires pour décorer leur terrasse et patio.

Cette année, ajoutez une petite touche d’originalité dans vos assiettes tout en décorant votre extérieur de mille et une couleurs, en cultivant des fleurs comestibles!

Les variétés :

Il existe plusieurs centaines de plantes et fleurs qui sont en partie ou totalement comestibles. Parmi les plus populaires, notons : les fleurs des arbres fruitiers, les fleurs de courges, les pensées, le trèfle des champs, le pissenlit, l’acacia rose, le phlox, l’hémérocalle, le tournesol, le fuchsia, l’œillet (Dianthus), les roses, les fleurs des fines herbes et les capucines. Mais attention, tout comme les champignons, certaines fleurs peuvent être excessivement toxiques! Il faut donc faire preuve de prudence et manger les fleurs que vous pouvez identifier sans l’ombre d’un doute!

La récolte :

Il est préférable de récolter les fleurs le matin par temps sec. Le meilleur moment étant en avant midi, alors que la rosée a séché et que le soleil n’est pas encore assez chaud pour dégager les huiles essentielles. Choisissez les boutons ou les jeunes fleurs qui viennent d’ouvrir.

La conservation

Il faut prendre le temps de bien laver les fleurs que l’on vient de cueillir afin de les débarrasser de la poussière et des insectes avant de les placer dans un contenant ou de les utiliser pour la conservation. Dans la plupart des cas, il s’agit de préserver la saveur plutôt que la fleur elle-même ou son parfum. C’est pourquoi il est suggéré d’utiliser le beurre, l’huile, le vinaigre, le sucre, la gelée et le sirop, dans lesquels le goût des fleurs se conserve bien.

Si toutefois vous désirez conserver la fleur entière, la meilleure façon est par la cristallisation (fleurs confites). Il suffit d’enduire légèrement les pétales de blancs d’œuf battu à l’aide d’un petit pinceau d’artiste pour ensuite les saupoudrer de sucre en prenant soin de les recouvrir complètement.  Enfin, secouez-les doucement pour enlever l’excédent de sucre avant de les faire sécher pendant plusieurs heures sur un plateau de papier ciré.

En terminant, voici quelques idées pour utiliser vos fleurs comestibles

  • Faites des cubes de glace dans lesquels vous aurez préalablement placé une jolie petite fleur (ex. la bourrache). Ces glaçons seront parfaits pour ajouter une touche d’originalité à vos boissons estivales préférées!
  • Dans un pot, alternez des couches de pétales de fleurs (ex. lavande, rose), avec des couches de sucre ordinaire, fermez hermétiquement le tout et laissez les parfums floraux imprégner le sucre pendant deux semaines. Passez ensuite le sucre au tamis. Employer le sucre à la table ou dans la préparation des plats pour ajouter un arôme délicat aux plats et aux boissons.
  • Hachez finement des pétales de fleur (ex. : thym) et mélangez-les avec 250 g de beurre. Laissez reposer quelques heures à la température de la pièce avant de les réfrigérer. Attendez quelques jours avant de l’utiliser afin de laisser le temps à la saveur de s’imprégner dans le beurre.
  • Vous pouvez également utiliser les pétales odorants (ex. : géranium ou rose) pour parfumer les gelées, les crèmes glacées et les gâteaux. Faites-en un sirop pour les yaourts.
  • Décorez vos « jellos » avec quelques fleurs (ex. menthe)
  • Les bourgeons d’hémérocalle (une des rares fleurs pouvant être congelées telles quelles) peuvent être congelés pour utilisation ultérieure dans des potages ou des sautés.
  • Les fleurs épicées comme les capucines donnent de la saveur et une couleur vibrante aux salades.
  • Les pensées peuvent être confites et utilisées comme décoration sur un gâteau

Bon appétit fleuri!

Mise en garde :

  • Commencez tranquillement à incorporer les fleurs comestibles à votre régime afin d’éviter les réactions allergiques possibles.
  • Vous devriez prendre autant de soin à choisir vos fleurs comestibles que vous en prenez à choisir vos légumes.  Ne consommez pas les fleurs achetées dans les commerces au détail à moins que vous puissiez avoir la confirmation qu’elles ont été cultivées sans produits chimiques.  Mieux encore, cultivez-les vous-même.
  • Ne mangez que les parties de la plante reconnues pour être sécuritaires (pétales dans la majorité des cas).  Les autres parties de plusieurs plantes sont toxiques.
  • Ne mangez aucune fleur si vous n’avez pas la certitude qu’elle est comestible.

 

Saviez-vous que…

  • Le pollen contenu dans beaucoup de fleurs est riche en vitamines et minéraux.
  • Les roses sont remplies de vitamine C.
  • Les fleurs de pissenlit sont riches en vitamine A et C.
  • Les feuilles de pissenlit sont riches en fer, calcium, phosphore et vitamines A et C.
  • Les soucis et les capucines contiennent de la vitamine C.
  • La plupart des fleurs sont très faibles en calories.
  • Les artichauts et le brocoli sont en fait des boutons de fleurs.

 

Sources : Fleurs comestibles : les cultiver et les cuisiner, Jekka McVicar, Guy Saint-Jean éditeur. Hermeline-plantes-sauvages.com

 

Dans quelques jours, les marchés extérieurs regorgeront de gens à la recherche de fleurs, de plantes, d’arrangements floraux et accessoires pour décorer leur terrasse et patio. Cette année, ajoutez une petite touche d’originalité dans vos assiettes tout en décorant votre extérieur de mille et une couleurs, en cultivant des fleurs comestibles! Les variétés : Il existe plusieurs centaines de plantes et fleurs qui sont en partie ou totalement comestibles. Parmi les plus populaires, notons : les fleurs des arbres fruitiers, les fleurs de courges, les pensées, le trèfle des champs, le pissenlit, l’acacia rose, le phlox, l’hémérocalle, le tournesol, le fuchsia, l’œillet…

Passage en revue

Note de l'utilisateur Soyez le premier ou la première !

Laisser une réponse

x

Check Also

L’importance de la phase d’observation en coaching familial

Est-ce que ça vous est déjà arrivé de lire à propos d’une méthode d’intervention en ...

Pouvons-nous faire confiance à un conseiller financier?

Avez-vous remarqué, lors de nos études secondaires, qu’il nous manquait nécessairement un bloc important dans ...

Les 3 types de coaching familial

Le coaching familial permet d’obtenir l’aide d’un professionnel qui vous propose des solutions, des trucs ...

Magazine Vie Familiale

Inscrivez-vous !

Pour ne rien manquer de nos nouveaux articles & nos dossiers spéciaux! *

 

Inscription infolette
Envoi

 

*La fréquence d’envoi de nos infolettres est aux 2-3 semaines