Harcèlement psychologique ou intimidation… quelle est la différence?

« Nous parlons de harcèlement psychologique en milieu de travail et d’intimidation dans l’environnement scolaire, mais à bien y penser… c’est pareil.  Les comportements harcelants, agressants ou même mesquins n’ont pas de difficulté à s’immiscer dans toutes les couches de notre société.  En d’autres mots, si un agresseur s’impose dans son environnement social, il le fera dans son milieu de travail. » Par Thérèse Thémélis, Consultante en Gestion des Ressources Humaines.

dreamstime_xs_7565240

.

À la maternelle, mon fils devint ami avec un petit garçon vivant une situation familiale difficile : divorce, reconstitution familiale et les deux ex-conjoints ont eu des enfants chacun de leur côté.  Le garçon se retrouvait pris entre les deux nouvelles familles, vivant de la solitude & de la frustration.  Immanquablement, sa colère le poussa à s’en prendre à des camarades d’école, dont mon fiston.  La première année, tout semblait sous contrôle, malgré les quelques bousculades et de légers commentaires désagréables.  La deuxième année, mon gars commençait à perdre patience puisque l’enfant le suivait constamment, s’imposant autour de lui, l’empêchant de rencontrer ses amis.  C’est surtout la troisième année que je remarquais l’impact de la situation : il ne parlait que de son agresseur tous les soirs de la semaine pendant près d’un mois.  Il devenait agité, anticipait son départ le matin, ne parvenait plus à dormir, se rongeait les sangs tellement il ne savait plus comment empêcher cette agression perpétuelle.  Malgré ses protestations, je suis intervenue auprès de la direction, qui à leur tour, ont rencontré les parents et l’enfant.  Finalement, tout s’est arrêté du jour au lendemain.

Vous reconnaissez cette situation?

Quelques parents diront que ce sont des histoires d’enfants et que cela se règle entre eux.  Eh bien non! En fait, ces problèmes existent dans le monde des adultes : les ex-conjoints qui se vengent, les couples vivant de la violence, les voisins s’observant pour un faux pas, etc.  En milieu de travail, le harcèlement psychologique se prononce de la même façon.  En fait, si vous rentrez à la maison le soir en ruminant constamment la situation difficile avec un patron qui vous dénigre, un collègue qui vous tourmente : vous êtes victime de harcèlement.  Les impacts sont dévastateurs dont une mauvaise performance au travail, l’anticipation, la dépression, le « burn-out », et encore.  Votre santé pourrait être affectée et des séquelles en laisseront des traces à vie.

Alors je vous pose la question : y a-t-il vraiment une différence entre le harcèlement psychologique au travail et l’intimidation à l’école?

Aucune.  Un enfant intimidé à l’école va s’en souvenir toute sa vie.  Sa perception et son estime de soi changeront définitivement.  Un adulte harcelé changera son comportement au travail puisque sa confiance en lui sera ébranlée.  Il sera difficile de se relever d’un événement pareil surtout si la maladie mentale embarque à long terme.

Voici la définition du harcèlement psychologique selon la commission des normes du travail :

« Le harcèlement psychologique au travail est une conduite vexatoire qui se manifeste par des comportements, des paroles ou des gestes répétés :

  • qui sont hostiles ou non désirés
  • qui portent atteinte à la dignité ou à l’intégrité psychologique ou physique du salarié
  • qui rendent le milieu de travail néfaste. »

Donc, les enfants comme les adultes peuvent vivre les mêmes expériences dans des milieux différents.  Un adolescent qui frappe violemment sa victime a agi par voie de fait au sens de la loi (article 265 et 266 du Code criminel).  Des attaques verbales ou le fait d’ignorer un camarade en groupe représentent une conduite vexatoire.  Un environnement scolaire néfaste où règnent la peur, l’incertitude et la honte peut se calquer à un milieu de travail similaire.  Et ne pensez pas que seuls les salariés peuvent vivre ces conditions, mais des gestionnaires et même des propriétaires avec leur fournisseur, client, les gouvernements et autres.  Ce n’est pas parce que nous grimpons les échelons hiérarchiques que nous sommes à l’abri du harcèlement psychologique.  Nul n’y échappe.

dreamstime_xs_43673240

.  

Alors, la prochaine fois que votre enfant arrivera à la maison frustré, désespéré ou en larmes, dites-vous qu’il est temps d’agir.  Cette année, des parents en ont eu assez de l’inertie de la direction de l’école primaire de leur fils de six ans, et ont intenté une poursuite contre la commission scolaire et les parents des deux jeunes agresseurs.  Même s’ils n’ont pu poursuivre, le fait d’avoir agi double le combat contre l’intimidation en encourageant des actions à intégrer au sein des institutions scolaires.

De même en milieu de travail, le manuel d’employé ou une politique bien détaillée et à signer devrait clairement faire mention de « Tolérance Zéro » au harcèlement psychologique.  Dans le meilleur des mondes, l’entreprise a pris les devants, elle a sensibilisé ses employés et sévit dès qu’il était en son pouvoir d’intervenir.  Pour assurer un bon milieu de travail, rapportez les comportements négatifs et non désirés.  C’est à vous d’agir pour le bien de l’entreprise et surtout pour votre équilibre psychologique & physique.

Disons « NON » au harcèlement dans notre société.

Références:

http://www.cnt.gouv.qc.ca/en-cas-de/harcelement-psychologique/index.html#c4659

http://teljeunes.com/accueil

https://www.educaloi.qc.ca/capsules/le-harcelement-psychologique-au-travail

« Nous parlons de harcèlement psychologique en milieu de travail et d’intimidation dans l’environnement scolaire, mais à bien y penser… c’est pareil.  Les comportements harcelants, agressants ou même mesquins n’ont pas de difficulté à s’immiscer dans toutes les couches de notre société.  En d’autres mots, si un agresseur s’impose dans son environnement social, il le fera dans son milieu de travail. » Par Thérèse Thémélis, Consultante en Gestion des Ressources Humaines. . À la maternelle, mon fils devint ami avec un petit garçon vivant une situation familiale difficile : divorce, reconstitution familiale et les deux ex-conjoints ont eu des enfants chacun de leur côté.  Le garçon se retrouvait pris…

Passage en revue

Note de l'utilisateur 4.77 ( 3 votes)

À propos Thérèse Thémélis

Ayant près de 20 ans d'expérience en Ressources humaines, Mme Thémélis vient vous partager son expertise afin de comprendre le marché du travail. Aussi, elle vous révélera plusieurs facettes de ses expériences de vie qui ont influencé ses choix. Consultante en Ressources humaines, Survivante de cancer, mère adoptive et entrepreneure. Site web: www.tgtconseil.com

Laisser une réponse

x

Check Also

Motiver son jeune pour l’école

Avec ses beaux jours et sa belle température, mai est le temps de l’année où ...

Le stress scolaire: point de vue d’une ado

Le stress scolaire chez les jeunes   Bonjour à vous collègues étudiants. Vous êtes-vous déjà ...

Blessures au dos: vaut mieux prévenir que guérir

  Le printemps est à nos portes et l’envie de faire du ménage commence à ...

Magazine Vie Familiale

Inscrivez-vous !

Pour ne rien manquer de nos nouveaux articles & nos dossiers spéciaux! *

 

Inscription infolette
Envoi

 

*La fréquence d’envoi de nos infolettres est aux 2-3 semaines