Marie Lapchuk-Dubé- chapelière Pavana

La naissance de Pavana!

On m’a toujours dit que j’avais une tête à chapeau! Ça tombe à point, car j’adore en porter! Je considère que cet accessoire est la touche de finition par excellence pour ajouter de l’élégance à une tenue. Vous pouvez m’inviter à votre mariage cet été, j’ai déjà le chapeau qu’il me faut!

C’est en assistant à l’ouverture du Salon des métiers d’art en décembre dernier que j’ai fait la rencontre de Marie Lapchuk-Dubé, chapelière et propriétaire de Pavana. Je n’ai pu contenir mon enthousiasme envers ses créations, les essayant les unes après les autres. Les matières employées dans ses pièces d’art ambulantes ainsi que les modèles créés par Marie m’ont totalement fait craquer! J’ai donc voulu connaître l’artiste, la créatrice et la maman derrière la marque Pavana.

Marie Lapchuk-Dubé a un parcours peu commun. Native de Granby, cette joueuse de violon et de piano a étudié les sciences et la musique avant de s’expatrier en France pour y vivre 9 fructueuses années. Elle y donna aussi naissance à deux de ses trois enfants avant de revenir s’installer dans sa ville natale. Malgré son côté très intellectuel, la naissance de ses enfants lui donna des ailes pour créer. À son premier, Marie adorait fabriquer et organiser des événements. À son deuxième, elle jeta son dévolu à écrire des histoires pour enfants et enfin, à la naissance de sa petite princesse, elle s’est mise à coudre sans voir les heures passer.

Vraisemblablement, les hormones ont eu des retombées positives sur la vie de Marie et de sa famille! La maison est toujours remplie d’objets faits à la main. Il est peut-être ici question de génétique, car sa grand-maman ukrainienne est passée maître dans l’art de la couture.

Toutefois, son amour pour les chapeaux et les accessoires à cheveux a été progressif. La première graine a été semée le jour où Marie était à la recherche d’un bibi (chapeau). Elle demanda à la propriétaire de la boutique Mamzelle Couture où elle pouvait se procurer cet accessoire. N’ayant aucun endroit offrant de tels produits en ville, la propriétaire offre à Marie un poste conditionnel à l’obtention des compétences requises pour créer des pièces uniques.

Marie suivit donc des cours avec la chapelière Thérèse Végiard à Montréal ainsi qu’avec la modiste Béatrice de Beauvoir en France. La matière employée dans ses créations est de qualité supérieure et provient des quatre coins du monde. « Je ne veux pas produire en série, je souhaite continuer à m’inspirer de la matière tout en l’écoutant me dicter ce que je peux faire. » Marie adore dessiner des modèles uniques qui la différencient de ses compétiteurs. « Quand je fais un chapeau, la véritable Marie s’éveille en moi et c’est merveilleux! »

Ce qu’elle déplore le plus au Québec est que les femmes n’osent pas se pavaner avec des accessoires et chapeaux qui sortent de l’ordinaire. « Je trouve que les gens ont perdu leur fierté de s’habiller sur leur 31, et ce, même pour se présenter à un mariage! On ne verrait jamais cela en France! » Les dames plus matures semblent toutefois avoir préservé leur goût d’ajouter une pince qui se porte tant dans les cheveux que sur un vêtement… mais il n’est pas question que cet accessoire soit trop voyant. C’est pourquoi, lorsque j’ai proposé à Marie de concevoir un chapeau « hors du commun » pour un défilé, elle ne prit pas mon invitation à la légère.

Parure de tête créée pour le défilé Manik Fashion tenu à l'énement Soleil d'Hiver

Parure de tête créée pour le défilé Manik Fashion tenu à l’énement Soleil d’Hiver

À vrai dire, j’étais styliste pour le défilé de Manik Fashion qui avait lieu dans le cadre de l’événement Soleil d’Hiver tenu au Marché Bonsecours le mois dernier. Je tenais absolument à dénicher un accessoire qui allait faire parler du défilé et il était hors de question d’utiliser une pièce existante. J’ai donc eu le flair de contacter Marie et de lui confier ce projet. Je dois avouer que j’étais vraiment heureuse à l’idée de l’avoir en tant que collaboratrice spéciale. Mon cœur s’est pratiquement arrêté lorsque j’ai vu les photos de sa création. Je ne pouvais pas croire qu’une femme offrant des modèles plutôt conventionnels pouvait sortir de son imaginaire une telle création. J’avais tellement hâte de voir notre mannequin vedette Jayka porter fièrement cette parure de tête Pavana! La photo témoigne bien de l’ampleur de l’œuvre!

En terminant, Marie se laisse bercer par le rythme de la musique et celle de ses enfants. Pour l’instant, créer des chapeaux et des bibis est le parfait exutoire à sa routine familiale. Elle en est à préparer sa nouvelle collection qui sera disponible sous peu sur son site web  ainsi que sa page Facebook . Quant à moi, j’imagine déjà une prochaine collaboration entre Pavana et Mademoiselle Flair… car pavaner, je sais très bien le faire !

Parure de tête sur la mannequi Jayka

Parure de tête sur la mannequi Jayka

J’espère que vous avez aimé cet article sur Pavana, que vous oserez ajouter un chapeau à votre tenue et que d’ici à mon prochain écrit, vous n’hésiterez pas à utiliser votre flair !

Mlle Flair portant Pavana

Mlle Flair portant du Pavana!

On m’a toujours dit que j’avais une tête à chapeau! Ça tombe à point, car j’adore en porter! Je considère que cet accessoire est la touche de finition par excellence pour ajouter de l’élégance à une tenue. Vous pouvez m’inviter à votre mariage cet été, j’ai déjà le chapeau qu’il me faut! C’est en assistant à l’ouverture du Salon des métiers d’art en décembre dernier que j’ai fait la rencontre de Marie Lapchuk-Dubé, chapelière et propriétaire de Pavana. Je n’ai pu contenir mon enthousiasme envers ses créations, les essayant les unes après les autres. Les matières employées dans ses pièces…

Passage en revue

Note de l'utilisateur Soyez le premier ou la première !

Laisser une réponse

x

Check Also

Le design d’une cuisine : la recette à suivre

Pour relooker sa cuisine en 5 étapes simples   La rénovation de la cuisine et de ...

maison style earthship

Que sont les earthships?

On décrit souvent les «Earthships» en les comparant aux maisons des Hobbits car ces maisons ...

Entrevue avec Cylvie St-Pierre de Créations Zonta

Ci-haut, on y voit Cylvie et son petit-fils Manuel, l’aidant lors du Salon des Créateurs d’ici. ...

Magazine Vie Familiale

Inscrivez-vous !

Pour ne rien manquer de nos nouveaux articles & nos dossiers spéciaux! *

 

Inscription infolette
Envoi

 

*La fréquence d’envoi de nos infolettres est aux 2-3 semaines