Mon ado dort avec ses électros.

Dans un précédent article, j’ai abordé l’importance de la période de l’adolescence pour mieux comprendre le monde des ados. Brièvement, les jeunes ont besoin de discuter et d’échanger entre eux. C’est presque qu’un besoin inné! Cela leur permet de juger et de tester les adultes afin de les aider à faire le point sur eux-mêmes, de forger leur propre identité et de découvrir quel genre d’adulte ils souhaitent devenir.

Les amis sont donc très importants, car ils sont à leur niveau et vivent la même « quête de soi ». Ils agissent un peu comme les groupes d’entraide le font pour certaines personnes.

Dans un passé pourtant pas si lointain, rappelez-vous (avant l’avènement des dernières technologies : cellulaires, tablettes ou ordinateurs portables), les jeunes utilisaient le téléphone ou se réunissaient à l’extérieur dans des parcs ou autres pour discuter et échanger tout en refaisant le monde!

Le phénomène des électros au lit est relativement nouveau sous sa forme, mais la base (le fond) du pourquoi de l’action demeure la même.

Quoi faire quand mon ado dort avec ses électros?

Bien des parents sont tentés de faire, un discourt moralisateur sur les bienfaits du sommeil à leurs jeunes afin de leur faire comprendre l’importance d’une bonne nuit de sommeil. Dans 90 % des cas, ces discours sont bien superflus.

Les adolescents, de manière générale, ont une attitude égocentrique. Donc, de savoir que le sommeil permet au corps de récupérer, renforce le système immunitaire, prévient les maux de tête ou augmente le seuil de tolérance à la douleur, ne leur est pas bien utile.

La plupart n’y verront qu’une tentative de votre part de brimer leurs désirs et de l’incompréhension face à leurs besoins et leur situation. Parce que vous n’arrivez pas à comprendre qu’ils sont L’EXCEPTION à la règle.

Choix d’intervention

Deux choix s’offrent à vous : responsabiliser votre enfant face à ses choix ou sévir.

1Responsabiliser : si votre ado passe ses nuits à communiquer avec ses amis au lieu de dormir il devra en subir les conséquences : fatigue, baisse d’énergie, baisse des performances académiques, etc.

Si vous choisissez cette avenue, pas question de lui rendre la « vie facile ». Autrement dit, vous ne devez pas le laisser dormir plus tard le matin sous prétexte qu’il s’est endormi à 2 h du matin ou encore lui permettre de faire une sieste en après-midi pour la même raison. Votre mot d’ordre à respecter : pas d’excuses!

2Sévir : il s’agit d’instaurer une nouvelle règle pour TOUTE la famille. Par exemple, les électros ne doivent pas franchir le seuil de la porte de la chambre à coucher, un point c’est tout! Vous êtes l’autorité en place dans votre famille, c’est donc à vous de faire respecter la règle. Dans les pires scénarios, je vous invite à confisquer les accessoires et de les garder près de vous pour éviter que votre enfant se relève la nuit pour récupérer ses appareils. Je vous suggère également de donner l’exemple. En effet, il sera plus facile pour votre ado de conformer à la nouvelle règle si vous le faites vous-même.

Évidemment, comme dans tout processus de changement, vous aurez très certainement à subir les désagréments d’une période d’adaptation, mais tenez bon!

Dans un précédent article, j’ai abordé l’importance de la période de l’adolescence pour mieux comprendre le monde des ados. Brièvement, les jeunes ont besoin de discuter et d’échanger entre eux. C’est presque qu’un besoin inné! Cela leur permet de juger et de tester les adultes afin de les aider à faire le point sur eux-mêmes, de forger leur propre identité et de découvrir quel genre d’adulte ils souhaitent devenir. Les amis sont donc très importants, car ils sont à leur niveau et vivent la même « quête de soi ». Ils agissent un peu comme les groupes d’entraide le font pour certaines…

Passage en revue

Note de l'utilisateur 4.68 ( 2 votes)

À propos Caroline Séguin

En plus d'avoir fondé A+ Coaching au printemps 2011, Caroline signe des chroniques mensuelles pour les trousses éducatives des Entreprises Tuladi INC.. Certains de ses textes ont également été publiés par le magazine Bébé. Il lui arrive également d’être consulté à titre d’expert par les magazines Yoppa! et Enfants Québec. Enfin, Caroline est à la tête de la création du magazine Vie Familiale qui a vu le jour en avril 2014.

Laisser une réponse

x

Check Also

Le stress scolaire: point de vue d’une ado

Le stress scolaire chez les jeunes   Bonjour à vous collègues étudiants. Vous êtes-vous déjà ...

Les jeunes technos du millénium: en équilibre avec le marché futur.

  « Les millénaux nous intriguent.  Nous sommes en 2017 et les premiers ont commencé à ...

5 manières d’aimer et être aimé!

Le psychologue américain, Gary Chapman, a déterminé 5 façons différentes d’exprimer notre affection aux autres. Selon ...

Magazine Vie Familiale

Inscrivez-vous !

Pour ne rien manquer de nos nouveaux articles & nos dossiers spéciaux! *

 

Inscription infolette
Envoi

 

*La fréquence d’envoi de nos infolettres est aux 2-3 semaines