Les cro-magnon connaissaient leur alimentation, et vous?

 

«Avez-vous déjà donné une tranche de jambon à votre perruche? Du jus de tomate à vos marguerites? Ou bien, des noix de Grenoble à votre chat? Pourquoi ne pas donner du lait à profusion à des écureuils? Il me semble qu’il n’y a aucune logique dans ces suggestions, car aucun de ces aliments ne correspond aux destinataires. Alors pourquoi les humains ingèrent-ils toute sorte d’aliments qui ne leur conviennent pas? Pourtant en 1996, le livre du Dr Pierre J. D’Adamo présentait les 4 groupes sanguins ayant chacun une particularité bien distincte pour se nourrir. Revisitons la théorie de ce naturopathe reconnu.» Par Nathalie Dupuis, Thérapeute en médecine énergétique et Naturopathe.

Les animaux vont se nourrir de ce que leur corps exige pour leur besoin vital. En fait, jamais un crocodile ne décidera de manger des quenouilles puisque son système demande de la chair et de la viande. Ce carnivore ne peut se transformer en herbivore. La nature est faite ainsi. Alors que ces animaux ont bien compris leur alimentation, l’humain tente de la diversifier par des moyens de transformation alimentaire. Cette méthode nous enseigne plus à nous sous-alimenter que de retrouver le bon sens avec les aliments naturels.

Le Gros Bon Sens (GBS) nous dit que nous devons retourner aux habitudes de nos grands-parents. On ne dit pas de régresser à la chandelle, mais de mieux concevoir la nourriture à sa source première comme des fruits et des légumes cultivés sans pesticides ; des poissonneries et des bouchers plus spécialisés où les animaux n’ont pas été soumis à des produits chimiques (exemple : injection d’hormones) et d’antibiotiques ; finalement, éviter les aliments transformés. En d’autres mots, faisons ça simple.

Le Dr. D’Adamo a compris les principes de bases de l’alimentation chez l’humain. Selon les études de ce naturopathe, nos ancêtres les Cro-Magnon avaient un groupe sanguin du type O.  La raison primaire étant du fait que ce groupe est un donneur universel n’ayant pas d’antigènes contrairement aux autres groupes. Mais pour s’amuser, apprenons les différents types de groupe sanguin avec leur alimentation. Avant tout, n’oubliez pas que cet article n’est que le bout de l’iceberg, nous vous invitons à creuser sur le sujet.

Groupe O (l’Origine) : le premier chasseur. Ayant un taux d’acidité gastrique élevé, ce bon mangeur de viande est un carnivore né avec un système immunitaire hyperactif. Son tube digestif est très robuste et peut facilement en engloutir. En quantité raisonnable, bien sûr ! Par contre, il se doit de consommer des fruits alcalins qui lui seront bénéfiques afin de calmer ce haut taux d’acidité. Lâcher vous lousse ! Prenez des bleuets, des cerises, des prunes, des figues et des pruneaux ! Par contre, éviter le bacon, le jambon, l’oie et le porc. Pourquoi ? À cause des lectines…

Les lectines sont des protéines néfastes qui se retrouvent dans plusieurs aliments. Que ce soit animal ou végétal, cette protéine agglutinante se positionne sur vos organes ou vos systèmes (ex. respiratoire, sanguin, etc.) et attire comme un aimant les cellules sanguines résultantes à des réactions chimiques dans notre sang (ex. caillot).

Groupe A (l’Agriculteur) : le premier végétarien. Son alimentation est basée sur un régime de type végétal. Donc, si vous êtes M. ou Mme Brocoli, c’était votre destinée ! Si vous avez de la difficulté à digérer de la viande. Ha Ha ! Ne soyez pas surpris ! Car le groupe A stock la viande sous forme de graisse, donc dégraissez-vous ! Vous devez manger des légumes à profusion. Mais éviter tout de même la patate douce, la pomme de terre, la tomate, le chou blanc, rouge, chinois et l’igname (sorte de patate). Pourquoi ? Lectines !

Groupe B (les Barbares) : supposément équilibré comme personnage. Pour nourrir sa dépendance à la créativité, il doit constamment faire une activité physique. Vous aimez la nourriture à poil ? Donc l’agneau bien cuit, le lapin et le gibier seront des repas de bonne consistance sans aller à l’extrême. À éviter le plus souvent, le poulet, le porc, le bacon, la caille, le canard, le cœur, le jambon, l’oie et la perdrix. Mais surtout le poulet. Pourquoi ? Parce que cette bibitte contient des lectines agglutinantes ! (big no no!).  Elles peuvent créer des caillots au cœur, favoriser les accidents cardio-vasculaires et des maladies auto-immunes. Désoler le poulet ! Manger plutôt des fruits bénéfiques : ananas, banane, canneberge, papaye, prune et raisin.

Groupe AB (la Modernité) : le caméléon en constante évolution. Le fait qu’AB détient (logiquement) A ET B, il y a des exceptions à la règle des « évitements », car autant A ou B ne peut tolérer un aliment, le AB en serait capable. Mais, pour être conforme à l’article, ce qui est bénéfique pour ces mangeurs heureux : l’agneau, la dinde, le lapin et le mouton. D’accord, vous pouvez éviter le bacon, le bison, le bœuf, la caille, le canard, le cœur, le gibier à poils, le jambon, l’oie, la perdrix, le porc, le poulet et veau. Tout en gardant en tête, que ce groupe est un caméléon grâce à des anticorps évolués depuis notre groupe O.

Dr D’Adamo avait poursuivis les recherches de son père, James D’Adamo. Grâce à cette découverte, l’alimentation est vue autrement et il est bon de se rappeler que ce concept a fait ses preuves depuis plus d’un demi-siècle.

«La nourriture de l’un est le poison de l’autre»

  • James D’Adamo, naturopathe

Petits ajouts :

Le lait et sa famille : Groupe O — non ! Oubliez ça ! ; Groupe A – ouais, mais les produits fermentés ; Groupe B — excellent ! Go! ; groupe AB – OK, produits fermentés et aigres surtout. Par contre, pour les groupes qui en consomment, réduisez vos doses de lait pour éviter l’augmentation des mucosités.

Votre stress : Groupe O — activité physique intense ; groupe A — activité calmante (yoga) ; groupe B — activité créatrice ; groupe AB — activité spirituelle (lévitation) et créativité.

Pas de gluten (blé) : Groupe O ; groupe B et groupe AB. Ceci vous permettra de réduire vos ballonnements.

(Information recueillie du livre «4 groupes sanguins, 4 régimes» du Dr Pierre J. D’Adamo)

Idée originale : Nathalie Dupuis

Composition : Thérèse Thémélis

  « Avez-vous déjà donné une tranche de jambon à votre perruche ? Du jus de tomate à vos marguerites ? Ou bien, des noix de Grenoble à votre chat ? Pourquoi ne pas donner du lait à profusion à des écureuils ? Il me semble qu’il n’y a aucune logique dans ces suggestions, car aucun de ces aliments ne correspond aux destinataires. Alors pourquoi les humains ingèrent-ils toute sorte d’aliments qui ne leur conviennent pas ? Pourtant en 1996, le livre du Dr Pierre J. D’Adamo présentait les 4 groupes sanguins ayant chacun une particularité bien distincte pour se nourrir. Revisitons la théorie de ce…

Passage en revue

Note de l'utilisateur 4.73 ( 2 votes)

À propos Nathalie Dupuis

Maman et grand-maman. Naturopathe dans l'âme. Soucieuse du bonheur et de la santé d'autrui. Nathalie vous donnera des astuces dans divers aspect de votre vie. Par expérience avec son fils atteint de trisomie 13, elle a connu une dimension différente des épreuves de la vie. Elle est un phare et un exemple de mère au grand cœur avec qui il est bon d'être en compagnie. Elle fera en sorte de vous outiller pour mieux comprendre la complexité de votre corps. Elle remercie la vie pour cette belle tribune. Nathalie Dupuis Consultante en Naturopathie et Thérapeute en médecine énergétique

Laisser une réponse

x

Check Also

Immobilier : trucs pour avoir un discours qui influence

      À l’époque de la Grèce antique, tout homme influent devait maîtriser l’art ...

La médecine alternative provenant du coeur

« C’est au Café « Les Allumé(e)s » à Ste-Thérèse que nous nous sommes donné rendez-vous.  Un endroit ...

Écoutez votre voiture, elle vous parle!

Roulement de roue   Mais qu’est-ce qu’un roulement de roue me direz-vous ? Je ne vous ...

Magazine Vie Familiale

Inscrivez-vous !

Pour ne rien manquer de nos nouveaux articles & nos dossiers spéciaux! *

 

Inscription infolette
Envoi

 

*La fréquence d’envoi de nos infolettres est aux 2-3 semaines