Protéger ses achats

Vos achats protégés

Après avoir reçu ou donné des cadeaux durant le temps des Fêtes, on se dit souvent qu’on aurait dû garder les factures pour les donner aux personnes à qui l’on a offert nos achats ou qu’on aurait aimé les obtenir avec le cadeau qu’on a reçu afin d’échanger les objets qui ont brisé dans les semaines suivant les fêtes.

Pourtant, il y a un moyen simple de prendre l’habitude de se renseigner sur les produits achetés ou en voie d’être achetés, même durant l’année. Au Québec, on a la chance d’avoir accès gratuitement au site internet de l’Office de la protection du consommateur (www.opc.gouv.qc.ca). Il est si facile à utiliser et à comprendre qu’il n’est pas nécessaire d’appeler pour obtenir la majorité des réponses à vos questions, au contraire de bien d’autres institutions gouvernementales dont les lignes téléphoniques sont toujours occupées et où le temps d’attente est abusivement long. Les catégories sont définies en entonnoir, soit des points généraux aux plus précis. Vous trouverez de manière globale les lois et règlements (divisés en nombreux sous-groupes) régis par l’Office, mais c’est surtout la division en sections (une pour le consommateur et une pour le commerçant) qui rend l’accessibilité de ce site si pratique, dont la première par ailleurs est celle qui nous intéresse particulièrement. Vous pouvez vous informer de deux façons différentes : par le biais des biens ou des services achetés, ou par les sujets de consommation.

Pourquoi se renseigner avant de faire ses achats

Dans un monde où le marché capitaliste grandit et s’impose en maître, mieux vaut éviter de gaspiller son argent dans des biens de piètre qualité vendus par des commerçants, ou des chaînes de magasins, malhonnêtes. Le site de l’Office possède notamment une section nommée « se renseigner sur un commerçant » laquelle permet de vérifier si des mises en demeure ont été portées à l’endroit d’un commerçant quelconque ou si ce dernier a obtenu un permis de l’Office. C’est en quelque sorte un dossier public regroupant les renseignements que l’Office possède sur le commerçant (http://www.opc.gouv.qc.ca/se-renseigner/). Cela ne réduit pas bien évidemment le risque qu’un objet se casse ou soit défectueux après achat, mais cela permet au moins de choisir des compagnies plus fiables.

Faire un tour sur le site de l’Office peut aussi vous encourager à comparer les garanties proposées par les différents commerçants qui offrent le même produit en fonction des lois déjà en vigueur pour protéger le consommateur.

Après avoir fait vos achats

Si vous répondez aux critères établis par l’Office pour contester un achat fait chez un commerçant (vérifier dans la bonne section de l’objet ou de la méthode d’achat sur le site), vous trouverez un onglet comment porter plainte contre un commerçant (http://www.opc.gouv.qc.ca/consommateur/plainte-commercant/). Toutes les étapes sont clairement indiquées. De plus, un exemple de mise en demeure est disponible pour les consommateurs mécontents.

Vous pouvez aussi consulter toutes autres politiques de l’Office en fouillant un peu sur le site. Il est préférable de prendre le temps de connaître les obligations des commerçants à l’endroit des consommateurs, surtout avant de faire de gros achats comme une voiture. Cela peut surtout vous faire économiser bien des ennuis.

Vos achats protégés Après avoir reçu ou donné des cadeaux durant le temps des Fêtes, on se dit souvent qu’on aurait dû garder les factures pour les donner aux personnes à qui l'on a offert nos achats ou qu’on aurait aimé les obtenir avec le cadeau qu’on a reçu afin d’échanger les objets qui ont brisé dans les semaines suivant les fêtes. Pourtant, il y a un moyen simple de prendre l’habitude de se renseigner sur les produits achetés ou en voie d’être achetés, même durant l’année. Au Québec, on a la chance d’avoir accès gratuitement au site internet de…

Passage en revue

Note de l'utilisateur 3.43 ( 6 votes)

À propos Roxane Maiorana

Roxane Maiorana poursuit ses études en littérature. Elle entame sa deuxième année de maîtrise. De plus, elle est tutrice chez Succès Scolaire. Elle offre aux enfants un service d'aide aux devoirs, de révision et de rattrapage. Elle fait aussi de la révision/correction de textes à ses heures.

Laisser une réponse

x

Check Also

Écoutez votre voiture, elle vous parle!

Roulement de roue   Mais qu’est-ce qu’un roulement de roue me direz-vous ? Je ne vous ...

Motiver son jeune pour l’école

Avec ses beaux jours et sa belle température, mai est le temps de l’année où ...

Jamais trop tard pour investir en immobilier?

      Vous avez 70 ans et vous vous demandez s’il est encore temps ...

Magazine Vie Familiale

Inscrivez-vous !

Pour ne rien manquer de nos nouveaux articles & nos dossiers spéciaux! *

 

Inscription infolette
Envoi

 

*La fréquence d’envoi de nos infolettres est aux 2-3 semaines