Un « boostage » survolté!

 

Êtes-vous amateur de l’hiver ? La neige qui recouvre le sol d’un tapis blanc, les arbres qui nous offrent un paysage grandiose lorsqu’ils sont gelés ou enneigés !

Évidemment, l’hiver a aussi son petit côté désagréable. Nous n’avons qu’à penser au froid sibérien, la neige en abondance ou les voitures qui refusent de démarrer le matin !

Aujourd’hui, j’aborde le problème du survoltage. Qui pense survoltage pense danger. C’est effectivement une opération délicate qui demande de la prudence, mais exécutée comme il faut, ce n’est pas plus pire que d’allumer le BBQ… mais ça c’est un autre sujet.

Le moteur refuse de tourner, il n’y a aucun son, même pas un clic, et c’est l’un des matins ou l’on est le plus pressé. Le mot survoltage, ou « Booster » (comme on le dit si bien dans le langage courant en mécanique), nous viens immédiatement en tête, mais, ce n’est pas un mot qui sonne doux à nos oreilles.

Premièrement, avant de penser au survoltage, il faut prendre le temps de s’assurer que la batterie de notre véhicule n’est pas craquée, gonflé par le froid ou qu’elle fuit (fuite d’électrolyte – acide sulfurique). Dans un tel cas, ne pensez même pas à « booster », l’opération serait  vraiment trop risquée !

Appelez la dépanneuse et faites changer la batterie. Si vous décidez de changer la batterie vous-même alors, prenez les précautions suivantes :

  • Munissez-vous de lunettes de sécurité — gants de protection
  • Enlever tous les bijoux (bracelet et pendentif).
  • Une batterie dégage un gaz explosif (hydrogène) alors, attention aux étincelles ou tout autre flamme vive (fumeur s’abstenir) !
  • Référez-vous au manuel du propriétaire de votre véhicule. Vous savez le livret qu’on laisse dans le coffre à gants parce qu’on se dit : « moi je connais ça ! » J Petite blague en passant.

 

Procéder au survoltage de la batterie

Le survoltage est une opération délicate qui demande de la prudence. C’est pourquoi vous devez absolument suivre les étapes du survoltage dans l’ordre pour ne pas risquer d’avoir de très mauvaises surprises!

Si vous «booster» un véhicule de la mauvaise façon, il y a des risques réels d’explosion, d’incendie ou d’endommager les composantes électriques de votre véhicule tel que la radio ou l’ordinateur de bord dû à la surtension; ce qui entrainera des réparations assez couteuses dans certains cas.

 

Les étapes du survoltage d’une batterie

 

Pour votre propre sécurité, prenez le temps de mettre le frein de stationnement et de mettre les véhicules à la position «Park» sur une voiture automatique ou à la position «neutre» pour une voiture manuelle.

Éteignez tous accessoires électriques et électroniques dans le véhicule en panne (ex : chauffage–radio–dégivreur arrière, etc.) afin d’éviter de les «griller» lors du démarrage du véhicule à cause d’une trop forte tension électrique.

MISE EN GARDE : à tout moment durant le survoltage d’un véhicule, de l’électrolyte peut s’échapper de la batterie et provoquer des brûlures importantes au contact de la peau ou des yeux. Si c’est le cas, lavez immédiatement à grande eau la partie affectée).

Voici la façon sécuritaire de CAA Québec, telle qu’elle apparaît sur leur site web, pour effectuer le survoltage de votre véhicule.

  1. Branchez une pince du câble survolteur rouge à la borne positive [+] de la batterie à plat.
  2. Branchez l’autre pince du câble rouge à la borne positive [+] de la bonne batterie.
  3. Branchez une pince du câble noir à la borne négative [-] de la bonne batterie.
  4. Branchez l’autre pince du câble noir au bloc-moteur du véhicule en panne ou à une des composantes métalliques importantes liées au moteur [comme le support de l’alternateur]. Cette connexion doit être éloignée d’au moins 30 cm [un pied] de la batterie pour éviter qu’une étincelle ne provoque une explosion. N’attachez pas le câble survolté à la borne de mise à la masse de la batterie épuisée ni à un panneau de carrosserie.
  5. Démarrez le moteur du véhicule de secours.
  6. Tentez le démarrage du véhicule en panne en suivant les recommandations de démarrage par temps froid qui se trouvent dans le manuel du propriétaire. N’actionnez pas le démarreur plus de 15 secondes, sous peine de l’endommager [sur certains modèles, un dispositif coupe automatiquement le démarreur après cette période].

Laisser les câbles des deux véhicules brancher pendant au moins 5 minutes.

  1. Pour enlever les câbles, suivez l’ordre inverse de la séquence de branchement.

 

 

  Êtes-vous amateur de l’hiver ? La neige qui recouvre le sol d’un tapis blanc, les arbres qui nous offrent un paysage grandiose lorsqu’ils sont gelés ou enneigés ! Évidemment, l’hiver a aussi son petit côté désagréable. Nous n’avons qu’à penser au froid sibérien, la neige en abondance ou les voitures qui refusent de démarrer le matin ! Aujourd’hui, j’aborde le problème du survoltage. Qui pense survoltage pense danger. C’est effectivement une opération délicate qui demande de la prudence, mais exécutée comme il faut, ce n’est pas plus pire que d’allumer le BBQ… mais ça c’est un autre sujet. Le moteur refuse de…

Passage en revue

Note de l'utilisateur 4.36 ( 4 votes)

À propos Éric Duquette

Ayant travaillé pendant plus de 25 ans dans le domaine automobile. M. Duquette a occupé plusieurs postes dans le domaine allant de l’esthétique automobile à directeur adjoint au service.

Laisser une réponse

x

Check Also

Jamais trop tard pour investir en immobilier?

      Vous avez 70 ans et vous vous demandez s’il est encore temps ...

Huile de cuisson: simple comme 1-2-3 !

  Choisir son huile de cuisson c’est simple comme 1-2-3   1- Peu importe l’huile que ...

Blessures au dos: vaut mieux prévenir que guérir

  Le printemps est à nos portes et l’envie de faire du ménage commence à ...

Magazine Vie Familiale

Inscrivez-vous !

Pour ne rien manquer de nos nouveaux articles & nos dossiers spéciaux! *

 

Inscription infolette
Envoi

 

*La fréquence d’envoi de nos infolettres est aux 2-3 semaines