Un Meemoza pour célébrer le printemps!

 

Meemoza 1  Meemoza 5

Meemoza 4  Meemoza 3  Meemoza 2

 

Imaginez un instant que par un beau dimanche ensoleillé, vous êtes assise à une table d’un restaurant bondé du Mile-End. Vous célébrez la vie avec des amis en dégustant un mimosa. Votre regard est soudainement attiré par la robe d’une des femmes de la table voisine et vous reconnaissez la marque et étiquette signée Meemoza, Mode consciente.

Vous partagez alors votre rencontre avec cette designer comme si c’était hier. En réalité, notre première rencontre a eu lieu il y a un an lors de l’événement Écosphère. J’ai dû affronter la tempête pluviale, car je tenais absolument à rencontrer Émilie Rioux. La jeune femme dernière cette marque de vêtements éthiques et écologiques. C’est après avoir succombé à l’achat d’une veste smoking, dont la coupe intemporelle et le tissu confortable, m’a fait regretter d’en avoir acheté qu’une seule, que je conviens d’un rendez-vous pour une entrevue avec elle.

Le parcours fascinant d’Émilie est empreint de voyages, d’aventures et d’amour! Elle a d’abord suivi une formation en design de mode au Collège LaSalle pour ensuite entreprendre des études en marketing aux HEC Montréal. C’est d’ailleurs en occupant un poste en communication marketing qu’Émilie fit ses balbutiements dans le monde des affaires. Bien qu’elle adorait le côté créatif du marketing, elle rêvait de voir le monde. Elle décida dès lors de mettre fin à son emploi pour partir en Australie.

Bien qu’elle s’était imaginé vivre au gré du vent durant son voyage, c’est l’amour qui vint modifier ses plans initiaux. Son cœur l’amena à vivre en Allemagne et à remettre en question sa vie professionnelle. C’est alors qu’elle fit le grand saut en 2011 et démarra son entreprise dont les valeurs préconisées sont l’éthique et l’écoresponsabilité. « Par le choix de la provenance et des matières de nos vêtements, nous devenons nous-mêmes un symbole de nos valeurs éthiques. », m’a confié la créatrice.

Émilie Rioux, créatrice derrière Meemoza.

Émilie Rioux, créatrice derrière Meemoza.

Poursuivre un rêve tout en protégeant l’environnement est un défi auquel fait face Émilie en produisant et sélectionnant ses tissus de fibres naturelles à Montréal. « Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde », disait Gandhi. Elle est consciente que les consommateurs posent davantage de questions et prennent position sur la surconsommation. « C’est important d’encourager les industries locales, car les grandes entreprises essaient de démontrer qu’elles posent des gestes concrets, mais elles incitent aussi à l’achat répétitif en sortant des collections toutes les semaines. Les designers doivent miser sur autre chose comme la qualité, le choix des tissus et les valeurs véhiculées. »

L’industrie de la mode est un environnement stimulant et créatif! L’entraide y est valorisée et c’est avec fierté que la designer navigue dans cet univers. « On apprend à connaître des femmes vraiment intéressantes qui ont mis en place des modèles d’affaires dont le succès est remarquable et ça m’incite à continuer. »

Du côté vestimentaire, cette jeune femme aux yeux bleus pétillants, porte peu d’accessoires, mais elle trouve que Vuela Vuela  et Kazak  mettent en valeur ses créations. Elle est une admiratrice inconditionnelle du vintage, mais elle prend soin de choisir des pièces féminines, romantiques et confortables sans tomber du côté rétro. Elle préfère les imprimés floraux auxformes géométriques. Bien qu’elle privilégie d’encourager les créateurs d’ici, elle admire les créations de Stella McCartney dont les valeurs sont similaires aux siennes. Cette dernière emploie beaucoup de couleurs pastels et offre des tuniques oversize dont Émilie raffole.

Pour couronner notre entretien, la designer m’a révélé qu’elle adorait le processus créatif requis à chacune des saisons qui lui demande de puiser dans ses souvenirs de voyages. De plus, elle s’émerveille à recueillir les commentaires, partager les valeurs de sa marque et présenter ses créations au public. C’est pourquoi on peut la croiser à de nombreux événements ici et ailleurs. Vous pouvez la suivre sur sa page Facebook 

Je ne peux vous laisser sans vous présenter quelques pièces de sa collection printemps-été 2014. Je m’imagine déjà sur une terrasse cet été avec ma nouvelle robe Meemoza Mode consciente dont l’ouverture au dos est très féminine. En plus du confort assuré, je sais que je pourrai la porter pour les prochaines saisons à venir en l’agençant de différentes manières.

J’espère que vous avez aimé cet article au sujet de la créatrice de Meemoza Mode consciente et que d’ici à mon prochain écrit, vous n’hésiterez pas à utiliser votre flair!

Mlle Flair portant une robe Meemoza

Mlle Flair portant une robe Meemoza

 

            Imaginez un instant que par un beau dimanche ensoleillé, vous êtes assise à une table d’un restaurant bondé du Mile-End. Vous célébrez la vie avec des amis en dégustant un mimosa. Votre regard est soudainement attiré par la robe d’une des femmes de la table voisine et vous reconnaissez la marque et étiquette signée Meemoza, Mode consciente. Vous partagez alors votre rencontre avec cette designer comme si c’était hier. En réalité, notre première rencontre a eu lieu il y a un an lors de l’événement Écosphère. J’ai dû affronter la tempête pluviale, car je tenais absolument…

Passage en revue

Note de l'utilisateur Soyez le premier ou la première !

Laisser une réponse

x

Check Also

Le design d’une cuisine : la recette à suivre

Pour relooker sa cuisine en 5 étapes simples   La rénovation de la cuisine et de ...

maison style earthship

Que sont les earthships?

On décrit souvent les «Earthships» en les comparant aux maisons des Hobbits car ces maisons ...

Entrevue avec Cylvie St-Pierre de Créations Zonta

Ci-haut, on y voit Cylvie et son petit-fils Manuel, l’aidant lors du Salon des Créateurs d’ici. ...

Magazine Vie Familiale

Inscrivez-vous !

Pour ne rien manquer de nos nouveaux articles & nos dossiers spéciaux! *

 

Inscription infolette
Envoi

 

*La fréquence d’envoi de nos infolettres est aux 2-3 semaines